RESIDENCE CASA MOOV
5 juin 2020

CUISINE CENTRALE DE MILLAS 2

CUISINE CENTRALE DE MILLAS 2

La compacité du bâtiment n’est pas ressentie par les usagers et visiteurs grâce aux vides des patios et à un jeu de toiture en pente (bac acier) semblant se poser délicatement sur la toiture plate. Cette disposition de toiture en pente nous permet d’éviter l’image d’un bâtiment monolithe mais répond aussi à des problématiques fonctionnelles. En effet, ces toitures servent de déflecteurs protégeant ainsi les zones de chargement/déchargement et les espaces de détente extérieurs des vents dominants.

Le volume, rendu disponible en comble, permet de créer de généreux plénums techniques accessibles (hauteur 1,90m) au-dessus des zones de production. Deux toitures en pente ont été conçues comme des sur-toitures permettant ainsi de dissimuler tous les équipements techniques (CTA...) et traiter ainsi les nuisances visuelles et sonores générés par ce type d’équipements. Ils seront ainsi protégés des intempéries, réduisant alors leur nécessité d’entretien et garantissant ainsi une meilleure pérennité des équipements techniques.

Les façades Est, Ouest et Nord seront en béton brut car elles sont particulièrement exposées aux dégradations et doivent donc être robustes. Sur la façade Ouest des panneaux inox poli positionnés le long du cheminement d’entrée offrent ainsi un parcours d’entrée particulièrement qualitatif et ce jusqu’à l’accès principal du bâtiment. Ce jeu de panneaux inox poli avec effet miroir permet d’élargir le cheminement et offre un sentiment d’ouverture aux visiteurs. Les façades de la zone administrative sont traitées différemment pour marquer le changement de fonction, créer un accueil et une ambiance plus chaleureuse et vertueuse.

La façade cintrée au Nord est composée de lames métalliques au rythme aléatoire évitant ainsi de créer une frontalité bâtie trop brutale à l’entrée du site et permettant de dissimuler le local déchets tout en assurant une excellente ventilation. Ce rythme de pleins et de vides crée également une paroi acoustique face au groupe électrogène réduisant alors considérablement les nuisances sonores.