Mairie de Vergèze
6 juillet 2017
Lycée Les Beaux de Rochas
6 juillet 2017

Collège Rosa Parks

Collège Rosa Parks

Le futur collège fonde son architecture sur une adaptation au climat méditerranéen et son insertion dans le paysage. Réunie sous un seul toit formant un “clos majestueux” procurant ombrage et fraîcheur tout en créant un microclimat à l’image des palais du sud de l’Europe où les espaces et les cours intérieures s’enchaînent et s’imbriquent pour former un continuum spatial confortable quelles que soient les saisons, la cour centrale permet aux collégiens de profiter d’un extérieur agréable.

Le projet s’adapte au mieux au contexte du site : l’implantation du bâti autour d’une cour aux dimensions généreuses permet la création d’un espace extérieur à la fois protégé des vents dans son intégralité, partiellement abrité, et toujours partiellement ensoleillé, comme les simulations le confirment, il permet également de “gommer“ le contexte urbain délicat et notamment ses nuisances.

Le projet s’inspire de l’architecture des cloîtres comme on la retrouve dans l’abbaye de Fontfroide. La lumière joue sur les colonnades de poteaux arborescents, encadrant des patios paysagés. Les différents locaux sont desservis par des galeries abritées des intempéries, du vent ou de la canicule et complétées ponctuellement par des circulations intérieures éclairées naturellement. Les parcours relatifs à la vie du collège sont valorisants et agréables, systématiquement en lien visuel avec les monts lointains ou les espaces plantés pour proposer une organisation qui revisite l’archétype du bâtiment scolaire, souvent parcouru de sombres couloirs. Regroupé autour de cette cour, l’établissement est organisé pour favoriser les relations. Rien n’est vraiment loin. Chacun sait où il est et où il peut aller. Tout est bien visible, la présence des adultes s’égraine naturellement sur le site permettant une surveillance passive mais efficace des élèves, un rapport de co-visibilité maîtrisée, des rapports apaisés entre les âges.